Latin Soul à la Cuba

11.06.09
Par Juanito
bustin

Portoricain né dans la grosse pomme, cette petite graine musicale va éclore dans les 50’s pour devenir une plante féconde de la musique latine dans les 60’s. On doit à Joe Cuba d’être un des pionniers du boogaloo, mélange de sons latins et de soul, genre qui deviendra très en vogue au point d’être repris par les plus grands.

Un des premiers succès de cette nouvelle génération de latinos installés aux states qui plongent leurs racines dans un macadam new-yorkais fusionnant de soul. Ils poursuivent la route de leurs aïeux, premières vagues de déracinés dont les boutures afro-cubaines dans le terreau du jazz s’épanouirent et bourgeonnèrent à l’époque de quelques talents comme Machito, Tito Puente, Ray Barretto… Avec Joe Cuba, c’est une nouvelle génération musicale dont la partition annonce en filigrane l’éclosion d’un style qui connaîtra un succès mondial : la salsa.

The Joe Cuba Sextet

Sur l’album Bustin’ Out, on retrouve ces morceaux propices aux déhanchés déjantés d’un spanish harlem festif, on y trouve aussi le superbe « Do you fell it » et cette voix grave du narrateur qui vient se poser sur un tempo assagi.

Quand à Joe Cuba, à bientôt 80 ans, toujours bon pied bon groove, aux dernières nouvelles il était directeur du musée de la Salsa à New-York… Sympa la maison de retraite…

The Joe Cuba Sextet – « Bustin’ Out » (1972, Tico Records/Vampisoul)

« What a Baby

« Pud-Da-Din

« Do you Feel it ?

 

Un commentaire

    1. Haroldo Rastaman le :

      Que bueno!
      Como se siente!!!

Laisser un commentaire

Commentaire