Partition en Noir et Blanc

19.09.12
Par Juanito
gonzales

Venu d’outre-atlantique, d’un pays où l’érable fait de l’ombre au chêne, Jason Beck est musicien, le nom de Beck connaissant déjà un titulaire au talent reconnu il ne lui restait donc qu’à s’appeler Gonzales… Et même si cela n’a rien à voir, il n’en reste pas moins vrai que Gonzales est un artiste talentueux aux multiples facettes et univers.

Pianiste de formation classique, chanteur, il est aussi arrangeur producteur pour quelques autres connus, Feist, Peaches, Socalled, Buck 65, Jane Birkin, Katerine… Il fut même choisi par Aznavour en personne pour les arrangements d’un de ces derniers disques. Mais horrifié par les propositions iconoclastes du canadien, le grand Charles le congédia…

Parcourant, transgressant les frontières des styles, de la pop au rap en passant par le classique, son œuvre est forgée d’expérimentations. Sa carrière décolle au début des années 2000 avec son installation à Berlin. Biotope underground favorable et réceptif à ses créations décalées.

gonzales-solo-piano

N’aimant aucunement les cases, Gonzales souhaite sortir de cette image de musicien branché underground, prison doré de son succès berlinois. Il ose en 2004 un album musical seul au piano dans un genre classique. Un chef d’œuvre de petites mélodies douces et entêtantes, où le fantôme d’Erik Satie vient parfois planer… Sur la bichromie des touches de son piano, se joue une partition pour film en noir et blanc d’une modernité surannée. Et encore une fois l’excellent label No Format.

Et sauf erreur de ma part l’énergumène détient toujours le record mondial du concert de piano le plus long, un peu plus de 27 heures…

Gonzales « Solo Piano » (2004, No Format)

« Gogol »

« Salon Salloon »

« Carnivalse »


Afin de mieux cerner le musicien et le personnage voici une improbable et intéressante rencontre entre Gonzales et Thomas Bangalter de Daft Punk. J’aime son look faussement ringard et décalé, qu’il assume pleinement, quand bien même on lui connaît des collaborations assez pointues. Quant à la version piano des Daft Punk…

 

3 commentaires

    1. tiphaine le :

      le premier titre a été utilisé par une banque pour une pub télé
      (bforbank) !!
      et c’est vrai qu’on pense à Satie en écoutant (mêmes tonalités )
      un pianiste talentueux de plus …et recordman (quelle idée …!!)
      les pianistes sont tous un peu timbrés!

    2. Rick le :

      Impressionnant de talent ce Gonzales! Et il sait faire des bons tubes à dancefloor aussi..

    3. Juanito le :

      Oui une impressionnante palette de talent, une oreille à l’écoute de Satie, un oeil en direction des dancefloor…
      Je vais m’intéresser d’un peu plus à ce pianiste qui est en plus assez fantasque.

      Et je déteste les publicitaires qui finissent par pourrir les morceaux! Heureusement je n’avais pas vu cet pub…

Laisser un commentaire

Commentaire