Aphex Twin ou La Légende du Vilain Lutin de Noël

14.01.13
Par BioHazardBoy
aphex-twin-photo1

Mère Loie, Mère Loie, raconte nous encore l’histoire du vilain petit lutin de Noël !
Les enfants se rassemblèrent spontanément autour de la vieille femme, qui leva les yeux au ciel et abandonna son ouvrage. Elle rassembla sur ses genoux aiguilles et pelote de laine. Je ne sais pas ce que vous lui trouvez, à cette histoire, mais passons… Les enfants acclamèrent de joie sa décision, et s’assirent directement sur le sol, serrant contre eux un oreiller ou leur doudou préféré.

Il était une fois, dans la lointaine et froide contrée de Laponie, deux frères gnomes particulièrement vilains : Richard et David. Ils avaient de longues dents plates couvertes de givre, car leurs lèvres ne pouvaient les couvrir, et deux grandes oreilles qui sifflaient dans le blizzard. Les animaux de la forêt se moquaient d’eux, les Lapons se moquaient d’eux. Même les flocons de neige, dans leur orgueilleuse perfection, se moquaient d’eux. Ils vivaient isolés dans une petite maison creusée dans une colline enneigée, et passaient leurs temps à fabriquer des instruments de musique en bois, qu’ils vendaient au marché du village. Ils aimaient également se détendre en fumant une bonne pipe, le bras appuyé contre le linteau de leur cheminée, et les yeux perdus dans les flammes de l’âtre.

Rejetés de tous, ils furent toutefois contactés par un voisin, mais pas n’importe lequel : le seul homme qui savait voir les gens à travers la vertu de leur cœur. Le Père Noël, car c’était bien lui, était intéressé par leurs produits. Il leur proposa de travailler pour lui, afin de fabriquer des jouets destinés aux enfants sages du monde entier. Ils mirent donc leurs talents au profit de ce noble atelier clandestin, où déjà 13 nains travaillaient sans aucune protection sociale, sans caisse de retraite, et ce 16 heures par jour et 364 jours par an. Mais le simple fait de travailler hors champ concurrentiel pour le bonheur de tous les enfants de la Terre les rendaient heureux.

Mais tout ceci, c’était avant le drame…

aphex-twin-photo2

Le lendemain de la nuit de Noël, fourbu par la tâche accomplie, le Père Noël – qui avait rondement arrosé son ouvrage au bar du coin – se trompa de lit et se vautra sur les deux jumeaux. Lorsqu’il se réveilla deux jours plus tard, le Père Noël découvrit aplatie sur son ventre une grosse crêpe de lutin inanimée. Il se cacha dans les toilettes pour la décoller, ce qu’il fit avec beaucoup de précautions et de contrition. Il n’arriva pas à séparer les deux frères, et usa de toute sa magie pour reconstituer un grand lutin tout flasque. Il lui souffla dans la bouche pour lui redonner vie, grâce à son haleine matinale de lendemain de fête, qui avait la faculté surprenante de réveiller les morts.

Depuis ce jour, le lutin Richard-David effraie un peu ses camarades, avec sa tête en vrac. De plus, il s’adresse souvent à lui-même, en parlant à la troisième personne. Ses instruments de musique font de drôles de sons, et les cadeaux qu’il confectionne ont parfois d’étranges pouvoirs. Un jour, il réalisa un fauteuil roulant pour le petit Johnny, un enfant hydrocéphale encore plus vilain que lui, qui avait pour seul compagnon un chihuahua. Ce fauteuil magique permit au corps de Johnny de bénéficier d’une élasticité surnaturelle, grâce à laquelle il pouvait dribbler avec sa propre tête et jouer à la balle rebondissante avec ses testicules. Johnny rêva de NBA…

Richard David James (aka Aphex Twin) “Rubber Johnny” 2005, clip réalisé par Chris Cunningham

Une autre fois, il offrit à une vieille dame un sac à main magique, qui lui permit de voir la part de Richard-David qui sommeillait dans le cœur de chaque enfant de la Terre. Mais la dame n’apprécia pas trop son cadeau…

Richard David James (aka Aphex Twin) “Come to Daddy” 1997, clip réalisé par Chris Cunningham

Quant à vous, et bien j’espère que vous n’avez pas été trop sages car qui sait, peut être que le Père Noël vous a apporté un cadeau réalisé par Richard-David… Vérifiez bien sous votre sapin tout sec que rien ne fait un bruit bizarre…

 

4 commentaires

    1. Juanito le :

      Un peu terrifiant ce conte de Noël…
      En même temps cela cadre bien avec l’histoire personnelle d’Apex Twin et son univers musical assez dément…

    2. LRC le :

      J’ai toujours trouvé que ce “Come to Daddy” est l’un des clip les plus dérangeant que j’ai vu. Je suis un vrai fan de Cunningham qui a aussi réalisé presque tous les clips de Aphex Twin mais qui a aussi oeuvré pour d’autres artistes comme le superbe clip de Bjork All is Full Of Love :
      https://www.ultramagnetique.com/2008/02/all-is-fool-of-love/

    3. BioHazardBoy le :

      Ce clip de Björk est effectivement plus doux que ceux faits pour Aphex Twin !! Autant les protagonistes de Björk poussent aux câlins, autant ceux d’Aphex sont répugnants physiquement et moralement !

      http://chriscunningham.com/

Leave a Reply to BioHazardBoy

Commentaire