Le Précurseur Cubain

02.07.08
Par Juanito
Cachao Andy Garcia

En mars 2008 Israel « Cachao » Lopez s’éteignait après 89 ans de bons et loyaux services à la cause cubaine. Si ce contrebassiste de génie ne fera plus vibrer ses cordes, mon cœur de cubain rouennais ne cessera de vibrer au son de sa contrebasse. Il restera un des très grands noms de la musique cubaine.

De formation classique, il intégra même l’orchestre philharmonique de La Havane, la fièvre cubaine fut cependant trop contagieuse pour qu’il n’y succomba point. Il s’inscrivit d’abord dans une tradition musicale folklorique avant de la révolutionner.

On lui doit notamment les fameuses descargas, l’équivalent cubain des jam ou bœuf. Mais surtout en 1938, avec son frère Orestes, il composa le morceau « mambo », un style était né qui fera par la suite danser la planète entière.

S’il est moins connu que Compay Secundo, je trouve pourtant à l’artiste une palette musicale plus riche, plus variée. Dans les années 90 l’acteur Andy Garcia lui a consacré un film et a poussé Cachao dans les studios pour le produire entouré des plus grands musiciens cubains dans une orchestration sublime.

L’homme parti, il nous reste ces albums, les Master Sessions vol I et II, millésimes hors d’âge de la musique cubaine, nectar à consommer sans modération !

Cachao – “Master Sessions, vol 1″ (1994, Sony)

“Mambo

“El Son No Ha Muerto

“Descarga Cachao

Tags : - -
 

2 commentaires

    1. LRC le :

      El Son no ha Muerto… Quel morceau! Le deuxieme volume est bien aussi

    2. ramatussi le :

      Voilà qui donne envie de réviser son latin avec un bon rhum ! Quel beau son de contrebasse. Bravo pour cette petite sélection variée et vivement la canicule !

Leave a Reply to LRC

Commentaire