Rififi et LSD chez les Yéyés

02.07.15
Par Juanito
Wizzz: Psychorama Français 66-71

Un jour j’ai lu une interview du groupe Air affirmant que si les anglais avaient eu la pop dans les années 60, les français et italiens avaient eu de leur coté les musiques de film… L’épicurien des BO que je suis ne pouvait que déguster cette idée. Et s’il est vrai qu’au chaudron psyché de la pop anglo-saxonne, ne répondait en écho que le son convenu de la génération yéyé en France, c’est que la mémoire méconnaît ses répertoires. Entre scène underground et artistes méconnus, en creusant au profond des catalogues des maisons de productions, on extrait parfois quelques trésors…

Dans cette veine votre serviteur vous avait déjà présenté les compilations 69 Année Erotique ou Dou Da Dou : The Unlimited French Lost Catalogue, des petits bijoux à redécouvrir.

L'Oeil - Bernadette

Quelques strates plus profondes dans la noirceur des catalogues de vinyles et les ombres de l’oubli, Wizzz : Psychorama Français 66-71 est une plongée du coté obscur de la force yéyé. Des artistes inconnus, au mieux oubliés, la BO d’une génération libérée, des textes imbibés de sexe et de drogue, et quelques pépites musicales, comme ce titre déjanté Bernadette, hommage délirant à Bernadette Soubirous, unique morceau connu du groupe L’œil ou encore Le Pape du Pop de Stéphane Varègue, aux arrangements signés Michel Colombier, collaborateur de Pierre Henry ou Gainsbourg.

Messieurs Richard de Bordeaux et Daniel Beretta

Et que dire du titre Psychose, groove psychiatrique de Messieurs Richard de Bordeaux & Daniel Baretta, arrangé par Jean-Claude Vannier, autre collaborateur de Gainsbourg… Le morceau improbable fera le succès de ce duo haut en couleur, de belles carrières musicales et des personnages truculents! Le premier commençant sa carrière en gagnant son poids en pruneaux lors d’un concours de chant à Villeneuve-sur-Lot, le second finissant par doubler la voix de Arnold Scharzeneger au cinéma pour ne citer que deux anecdotes savoureuses les concernant…

Wizzz : Psychorama Français 66-71 (2015, Born Bad Records)

L’Oeil “Bernadette”

Stéphane Varègues “Le pape du pop”

Messieurs Richard de Bordeaux et Daniel Beretta “Psychose”

Quelques rares images du morceau Psychose extraite d’une émission bien sixties…

 

4 commentaires

    1. LRC le :

      Excellent label ce Born Bad Records, toujours défricheurs de perles improbables !

    2. Jane Doe le :

      J’hésite entre excellentissime ou kitschissime… Va pour les deux !

    3. Juanito le :

      Oui bonne remarque sur le label, d’ailleurs en cliquant sur le tag en bas d’article on a une petite idée de leur talent de dénicheurs de pépites!

    4. Drod le :

      EXxxxxxcelllllllllent !!!!!

Leave a Reply to Jane Doe

Commentaire