Impressionnisme Psychédélique

06.06.12
Par Juanito
janko-nilovic

D’origine balkanique, né en 1941 au sein de l’ambassade française de Turquie, les fées du métissage se seront donc penchées sur le berceau du petit Janko Nilovic… Installé en France, quelques années plus tard, en 1969, le musicien compose l’album «Psyc Impressions» à la manière des impressionnistes par petites touches de styles différents, puisant dans la palette du pop, psyché, jazz, folklore… Avec une totale liberté laissant foisonner sa créativité.

janko-nilovic-psyc-impressions

Après avoir composé et produit pour Michel Jonasz (et même Gérard Lenorman…) Janko Nilovic prend son envol. Le label Montparnasse 2000 vient de se créer, spécialisé dans les musiques d’illustrations pour la radio et la télé, il cherche des artistes pour se constituer un catalogue. Un nom de label assez surprenant mais nous sommes en 1969 et cette même année débute la construction de la Tour Montparnasse, la France se projette dans l’avenir, toute une époque…

Négociant une totale liberté artistique, Janko signe chez eux et connaît le succès avec son album. Les productions du label n’étant pas prévues pour des diffusions auprès du public, le faible tirage et l’excellence de l’album l’auront rendu culte. Rééditant l’album, le label Vadim Music sort de l’ombre un artiste lumineux…

Janko Nilovic «Psyc Impressions» (1969, Montparnasse 2000)

“Ballad For A Horse”

“Duty Free”

“Concerto For A Star”

Tags :
 

2 commentaires

    1. BioHazardBoy le :

      Vraiment sympa. C’est marqué par son époque, mais ce n’est pas pour nous déplaire ! La flûte traversière trace un trait d’union entre Niloviç et King Crimson. Pour prolonger l’expérience, j’ai découvert ce podcast sur Opus Dopus :

      http://opusdopus.blogspot.fr/2009/04/wind-from-passova-jazzsoulprogtrip.html

      (je pense que certains ici vont se régaler avec les podcasts de ce site d’ailleurs !)

    2. Juanito le :

      Ah c’est garanti d’époque… Les cheveux poussaient et la jeunesse s’essayait aux saveurs exotiques ou expérimentait quelques travaux pratiques de chimie…

      A notre qu’Ultra n’est pas en reste sur les podcast aux saveurs 70, à consommer sans modération l’excellent “Lysergicus Delirium” :-)
      https://www.ultramagnetique.com/2010/05/el-freeman-lysergicus-delirium/

Laisser un commentaire

Commentaire