• MUSICWITHSTYLE

  • COMMENTAIRES

  • Juanito { Belle découverte, j'adore le morceau Hangover in C Minor }
  • LRC { Non seulement leur musique est toujours intéressante mais je suis un vrai fan des pochettes de ce collectif }
  • Juanito { Merci Tiphaine! :-) }
  • Tiphaine { ça te va super bien la broderie !! }
  • Juanito { Yes! J'ai hâte de le découvrir en concert le 10 décembre :-) }
  • Rick { Excellent album, si ce n'est son meilleur, pour rêver de feu "la belle Amérique". }
  • ivan { Troublant.. pas sur de me souvenir de la musique }
  • LRC { Toujours aussi bon ce Maalouf. Le livre de Tesson est excellent aussi, une réflexion sur l'identité et la vodka... }
  • Juanito { Oui tu as raison, un choix de pochette d'autant plus étonnant qu'elle n'est pas sans maîtriser les arts graphiques... }
  • Rick { On aurait pu imaginer une pochette un peu plus recherchée, à l'image de son clip "borders" qui est aussi prenant... }
  • Lau { Tout en délicatesse, un son envoûtant... du plaisir en canapé (faute de pouvoir en profiter dans un hamac vu le... }
  • Rick { En effet excellente cover de I feel love, thanks!! }
  • Juanito { Salut! C'est une excellente question... que je me suis posé bien des fois, sans en connaître la réponse, je pensais... }
  • Lionel { Bonjour, Savez-vous de quel film le sample de Michel Piccoli "Vous êtes folle..." est tiré ? Je me pose la... }
  • PalmitoFR { Ça se passe au bar Les Flingueurs - 108, Boulevard de Rochechouart 75009 - Metro Pigalle Entrée libre! Happy hour... }
  • Weezie { C'est ou?? }
  • Juanito { Bravo Master LRC! On a hâte de découvrir cette compilation!:-) }
  • LRC { Très belle version de I know it's over }
  • Thievery Dub Corporation

    19.02.17
    Par Juanito
    Thievery Corporation - The Temple Of I and I

    En 1997 Thievery Corporation marquait les partitions et les tympans de leur trip-hop down tempo. Le duo de musicien Rob Garza et Eric Hilton métissait une électro de bossa nova, acid jazz & dub dans des arrangements et productions dont l’excellence en fit les maîtres du genre.

    Vingt ans après, l’album The Temple Of I& I est un hommage autant qu’un retour aux source d’un style qui a depuis longtemps marqué certaines de leurs compositions: le dub et les musiques jamaïcaines. Rien de révolutionnaire chez les Thievery Corporation qui restent fidèles à leurs ambiances sonores feutrées et aériennes, mais leurs influences jamaïcaines infusent bien la partitions et les esprits, avec parfois quelques montées quand viennent toaster quelques chanteurs hip-hop ou ragga.

    Thievery Corporation « The Temple Of I& I » (2017, ESL Music)

    « Road Block » (feat. Racquel Jones)

    « Thief Rockers » (feat. Zee)

    « Drop Your Guns » (feat. Notch)

     

    Collage de Velours

    13.02.17
    Par LRC

    Digne successeur d’une école ou le downtempo se marie au Hip-Hop et à la pop, le dernier album du franco-barcelonais Monsieur Shwill se laisse déguster comme une calçotada sur Icaria. La production impeccable met en avant un amour évident de la mélodie et des voix, servi par un beat tout en rondeur.

    hangover-in-c-minor

    J’aime particulièrement le morceau éponyme, “Hangover in C minor” qui fait la part belles aux cordes, parfait lien entre un collage de dialogues que n’aurait pas renié un DJ Shadow ou un Wax Tailor.

    On attend déja le volume 4 !

    Monsieur Shwill « Hangover in C Minor vol.3 » (2017)

    « Hangover in C Minor »

    « Overplaying Life (feat. Eva Byele) »

    « Unspoken Rule (feat. Eshar) »

    En bonus-supplémentaire-cadeau-extra, une video en train de l’artiste qui non seulement nous fait admirer le ciel catalan, mais nous donne un petit live sur sa machine, enfin je veux dire Maschine pour ceux qui comme moi adorent les trucs avec des boutons qui s’allument…

     

    Le Retour des Chinois de Marseille

    12.02.17
    Par Juanito
    Chinese Man - Shikantaza

    Ville millénaire fondée par les grecs, cité portuaire ouverte aux brassages des immigrations et des cultures, la cité phocéenne ne pouvait être que l’écrin du collectif et label des Chinese Man. Fer de lance de la scène hip-hop, ils ont marqué au fer rouge les partitions de quelques excellents albums (les 3 volumes des The Groove Session) et d’artistes sortis sur leur label (Taiwan MC, Scratch Bandits Crew, Tumi)

    Dix ans après leur premier album, The Groove Session, et quelques autres succès, Chinese Man sort Shikantazam. Un terme bouddhiste que l’on peut traduire par « seulement s’asseoir » ou « être assis sans rien faire », un appel à la méditation, un retour aux sources et aux samples.

    Enregistré entre la France, Bombay ou New York, l’album est une jubilatoire ode à la sono mondiale, où s’entrelacent hip-hop, musique hindou, dub, afro, sons orientaux… Et où se croisent flûtistes hindous, musiciens classiques et de nombreuses collaborations de Taiwan MC à Kendra Morris en passant par la voix d’Alejandro Jodorowsky sur l’excellent titre Maläd.

    A retrouver le 14 avril au 106 à Rouen et ailleurs en France!

    Chinese Man « Shikantazam » (2017, Chinese Man Records)

    « Maläd »

    « Liar » (Feat. Kendra Morris and Dillon Cooper)

    « Warriors »

    « Anvoyé »

    L’excellent clip de Liar, à regarder jusqu’au bout.

    Tout aussi excellent le clip d’Espace.

     

    Le Tempo Passé

    05.02.17
    Par Juanito
    Loyle Carner - Yesterdays Gone

    Venu du sud de Londres, à 22 ans, le rappeur Loyle Carner sort un premier album aux ambiances oldschool, aux influences de jazz & soul avec quelques touches de gospel, pop… Un son plus affilié au hip-hop d’A Tribe Called Quest ou De La Soul qu’au rap le plus rugueux.

    Elève de la Brit School – célèbre école d’art londonienne qui a vu passé Amy Winehouse, King Krule ou Adele – il en conservera une fibre artistique, signant lui-même ses clips. Mais il abandonne ses études après le décès de son beau-père et se lance dans la musique. Une absence qui hante parfois l’album dans certains texte ou dans l’ultime morceau Sun Of Jean.

    Découvrant que son beau-père avait sorti un disque resté inconnu, il sample un des morceaux pour y poser sa voix, conviant même sa mère à poser quelques mots… Ce denier titre du disque se conclut par un morceau caché de son beau-père, Yesterday’s Gone, très bon titre folk pop qui donne son nom à l’album du fils, la boucle est bouclée…

    Il est très famille ce petit, mais il est surtout très doué, un talent prometteur…

    Loyle Carner « Yesterday’s Gone » (2017, AMF Records)

    « The Isle Of Arran »

    « Stars And Shards »

    « No CD » (Feat Rebel Kleff)

    « Sun Of Jean » (Feat Mum And Dad)

    La vidéo du morceau The Isle Of Arran.

    La vidéo du morceau Stars And Shards.

    Tags :
     

    Rhythm & Dub

    02.02.17
    Par Juanito

    Figures de la scène électro minimaliste berlinoise, Moritz von Oswald et Mark Ernestus ont gravé leur son entre nappes vaporeuses et basses dilatées. Autant prolifique que discret, le duo de musiciens et producteurs a signé quelques belles productions sous différents noms et créé quelques labels réputés. Rhythm & Sound étant un de leurs projets les […]

     

    Le Tam Tam de Gilles Peterson

    29.01.17
    Par Juanito

    Esthète du groove et fin connaisseur des sons, Gilles Peterson n’a pas manqué de célébrer la musique brésilienne dans ses mix, compilations ou son projet Sonzeira. En 2014 sortait l’excellent album Brazil Bam Bam Bam, une rencontre entre anciennes et nouvelles générations. Lors de son séjour au Brésil, invité chez son ami le chanteur Ed […]

     

    Tam Tam Tam

    26.01.17
    Par Juanito

    Un jour qu’il était de visite chez son ami le chanteur brésilien Ed Motta, Gilles Peterson découvrit Tam Tam Tam de José Prates, un disque sorti en 1958 aussi rare que génial. Tout autant subjugué par l’œuvre que dépité de ne point posséder un tel trésor, Gilles Peterson a tout simplement passé une annonce dans […]

     

    Bach To Lalo

    22.01.17
    Par Juanito

    En 1966 Lalo Schifrin sortait l’album, on retient sa respiration, « The dissection and reconstruction of music from the past as performed by the inmates of Lalo Schifrin’s demented ensemble as a tribute to the memory of the marquis de Sade » Quand il n’était pas occupé à composer pour le cinéma ou la télévision, ce qui […]

    Tags :
     

    Nous sommes ouvert à toutes les suggestions et idées. Vous pouvez nous joindre à l'adresse email

    contact @

    ultramagnetique.com

    Ultramagnetique Labels
    ON AIME LES
    LABELS
    blood and Fire Blue Note Because Music Motown Jazzman Records Soundway Chess Records Ubiquity Records Verve Tru-Thoughts Vampisoul Kompakt Crammed Discs Go Beat Studio One Soul Jazz Records Capitol Records Trojan Stax Light in the Attic Brunswick Records No Format Freude am tanzen Real World Born Bad Records Infiné Rough Trade