• MUSICWITHSTYLE

  • COMMENTAIRES

  • Juanito { Merci Farouk ! :-) }
  • farouk ferrah { Hello Erwan, vous faites un travail exceptionnel, au plaisir d'échanger avec toi quelques souvenirs...Farouk }
  • Michel { Fan depuis les années depuis 2007 je pense :-) . C'est super voilà un nouvel album que je vais acheter... }
  • Juanito { Excellent mix! Avec plein de pépites :-) }
  • Pona { Effectivement une petite merveille! }
  • Juanito { La série a l'air très bien. Je la connaissais de nom, mais la musique est une belle découverte et originale. }
  • Juanito { Belle découverte, j'adore le morceau Hangover in C Minor }
  • LRC { Non seulement leur musique est toujours intéressante mais je suis un vrai fan des pochettes de ce collectif }
  • Juanito { Merci Tiphaine! :-) }
  • Tiphaine { ça te va super bien la broderie !! }
  • Juanito { Yes! J'ai hâte de le découvrir en concert le 10 décembre :-) }
  • Rick { Excellent album, si ce n'est son meilleur, pour rêver de feu "la belle Amérique". }
  • ivan { Troublant.. pas sur de me souvenir de la musique }
  • LRC { Toujours aussi bon ce Maalouf. Le livre de Tesson est excellent aussi, une réflexion sur l'identité et la vodka... }
  • Juanito { Oui tu as raison, un choix de pochette d'autant plus étonnant qu'elle n'est pas sans maîtriser les arts graphiques... }
  • Rick { On aurait pu imaginer une pochette un peu plus recherchée, à l'image de son clip "borders" qui est aussi prenant... }
  • Lau { Tout en délicatesse, un son envoûtant... du plaisir en canapé (faute de pouvoir en profiter dans un hamac vu le... }
  • Rick { En effet excellente cover de I feel love, thanks!! }
  • Aux Sources de Tony Allen

    17.09.17
    Par Juanito
    Tony Allen - The Source

    Tony Allen, mythique batteur et arrangeur de Fela, signé sur le légendaire label Blue Note, promesse d’une rencontre entre l’Afrique et le Jazz… Une relation vielle d’un demi-siècle quand Tony Allen accompagnait Fela dans son périple aux USA dans les années soixante, voyage formant la genèse de l’Afrobeat.

    Tony restera marqué par l’influence du jazz et notamment le batteur Art Blakey. A contre courant de tous les plus grands jazzmen qui ont puisé aux racines africaines, le batteur nigérien remonte la source de ses influences jazz. A 77 ans il réalise un de ses vieux rêves: signer un album jazz sur le label Blue Note, on le comprend Tony…

    Accompagné de la fine fleur du jazz hexagonal et d’ailleurs (on y croise même son vieux pote Damon Albarn), Tony Allen signe un virage jazz où son légendaire touché de baguette fait merveille dans des sessions entièrement analogiques enregistrées en France, sans jamais perdre de vue l’esprit de Lagos, capitale du Nigéria, où tout a commencé il y a un demi-siècle…

    Tony Allen « The Source » (2017, Blue Note)

    « Cruising »

    « Cool Cats »

    « Wolf Eats Wolf »

    « Push And Pull »

    La bande annonce de l’album entre interview de Tony Allen et images des sessions d’enregistrement.

    La vidéo de Wolf Eats Wolf.

     

    Soul Of A Nation

    13.09.17
    Par Juanito
    Soul of a Nation

    En lien avec l’exposition Soul Of A Nation présentée à la Tate Modern de Londres et bientôt au Brooklyn Museum de New York, parcourant les oeuvres artistiques majeures inspirées par le mouvement Black Power aux USA, le label Soul Jazz Records sort une excellente compilation.

    La pochette de la compilation est une oeuvre du peintre Barkley Hendricks, malencontreusement tronquée, qui fait référence à une citation de Bobby Seale, un des fondateurs du Black Panther Party, dénonçant l’emprise de la culture dominante: »Superman n’a jamais sauvé aucun noir! ». La voici dans son intégralité.

    Barkley Hendricks - Superman n a jamais sauve un noir

    La sélection couvre la période de 1968 à 1979, années de radicalisation du mouvement Black Power et d’activisme des Black Panther après les assassinats de Martin Luther-King et Malcom X. Un lien étroit unissait musique et luttes sociales, l’une et l’autre s’influençant autant qu’elle se nourrissaient.

    Une belle aventure nous portant sur les partitions du jazz underground au funk expérimental en passant par les racines du rap, parcourant classiques de Gil Scott-Heron ou Roy Ayers et pépites tombées dans l’oubli.

    Des morceaux enregistrés il y a 40 ou 50 ans mais qui n’ont rien perdu de leur actualité, il n’est qu’à penser au mouvement Black lives matter et la situation des noirs aux USA pour s’en convaincre.

    Soul Of A Nation (2017, Soul Jazz Records)

    Gil Scott Heron « The Revolution Will Not Be Televised »

    Roy Ayers Ubiquity « Red, Black and Green »

    Philip Cohran and The Artistic Heritage Ensemble « Malcolm X »

    Oneness of Juju « African Rhythms »

    The Revolution Will Not Be Televised en images.

     

    Ne Nous Fâchons Pas

    09.09.17
    Par Juanito
    Ne Nous Fachons Pas

    Petit hommage à Mireille Darc, qui a tiré sa révérence, avec le film Ne Nous Fâchons Pas. Peut-être pas son plus grand rôle, mais un film savoureux de Georges Lautner sorti en 1967 avec Michel Audiard au scénario et dialogue. Les deux compères n’en sont pas à leur premier coup, ils viennent de casser la baraque avec Les Tontons Flingeurs (1963) et Les Barbouzes (1965).

    Ne Nous Fachons Pas

    Sous le soleil méditerranéen, l’histoire met au prise deux anciens gangsters obligé de sortir de leur retraite pour protéger un cave d’une bande d’anglais décidés à lui chanter un requiem… Truculents personnages incarnés par une bande de belles gueules du cinéma français: Lino Ventura, Michel Constantin, Jean Lefebvre, André Pousse, Robert Dalban… Et la belle Mireille Darc.

    Extrait du film le thème principal joué par la bande des anglais.

    Le film vaut aussi pour son excellente BO signé Bernard Gerard, savoureux mélange de baroque et pop avec son titre Akou chanté par Graeme Allwright. Un compositeur injustement méconnu resté dans l’ombre d’autres dont il fut le collaborateur, de Michel Magne à François de Roubaix en passant par Pierre Perret. Et même sur certaines de ses BO il fut parfois vampirisé par d’autres, Mikis Theodorakis sur Z de Costas Gravas ou le chanteur Christophe sur l’excellente BO Sur La Route de Salinas de Georges Lautner, encore lui!

    Bernard Gerard « Ne Nous Fâchons Pas » (1965, Sido Music – Universal)

    « Ne Nous Fâchons Pas »

    « Akou » (feat. Graeme Allwright)

    « Rosbif Attack » (un titre digne d’Audiard!)

    « Ballade romantique »

    Une scène du film et toute la verve d’Audiard!

    La bande annoce du film.

     

    La Tentation de l’Ame Vagabonde

    05.09.17
    Par Juanito
    The Temptations - All Directions

    Quintette formé à Détroit en 1961, The Temptations a chauffé les scènes soul de la ville avant d’être signé chez Miracle Records, une filiale de la Motown. Le groupe connaitra un grand succès à la fin des sixties notamment grâce à leur collaboration avec Smokey Robinson, le chanteur du groupe The Miracles, qui leur produira le titre My Girls, un de leurs plus gros succès.

    C’est aussi une période où le groupe enrichit son répertoire musical de quelques influences psychédéliques, funk qui vont de pair avec des textes plus engagés. C’est dans cet esprit que sort All Directions en 1972, avec son fameux Papa Was A Rollin’ Stone un de leurs meilleurs titres. Rien à voir avec le groupe du même nom, l’histoire d’un gamin interrogeant sa mère sur un père disparu à l’âme vagabonde (rolling stone).

    The Temptations_photo

    Un morceau au départ écrit par les compositeurs de la Motown Norman Whitfield et Barrett Strong pour le groupe The Undisputed Truth qui ne rencontra pas le succès. Whitfield proposa alors aux Temptations une version explosant le format des 3 mn des standards soul de l’époque pour un groove psychédélique de près de 12mn. C’est dans l’air du temps, une époque où Isaac Hayes sur Hot Buttered Soul ou Marvin Gaye sur What’s Going On proposent eux aussi des titres aux orchestrations flamboyantes de plus de 10mn, les temps changent…

    Et l’album contient quelques autres pépites entre productions personnelles, le standard I Ain’t Got Nothin’ et des reprises telles Funky Music Sho Nuff Turns Me On d’Edwin Star. Un incontournable de la soul music.

    The Temptations « All Directions » (1972, Motown Records)

    « Funky Music Sho Nuff Turns Me On »

    « Run Charlie Run »

    « Papa Was A Rolling Stone »

    « I Ain’t Got Nothin’ »

    The Temptations en live sur Papa Was A Rollin’ Stone.

    En prime la « Line Dance » de la mythique émission Soul Train sur le titre Papa Was A Rollin’ Stone, toujours aussi bluffant les pas de danse des participants!

     

    La Chapelle Sixteen des Cordes

    21.07.17
    Par Juanito

    Ultramagnétique prend ses quartiers d’été! On vous laisse avec ce musicien virtuose des cordes et on se retrouve à la rentrée! Belge aux origines jordanienne et yougoslave, Karim Baggili a le métissage dans le sang et la partition estampillé d’influences comme un passeport patiné de visas. Joueur autodidacte de guitare et oud, il en est […]

     

    Délice de Tristesse Brésilienne

    12.07.17
    Par Juanito

    En hommage à Lord Robert Baden Powell, fondateur du scoutisme, que ses parents adoraient, le 6 aout 1937 l’état civil brésilien enregistrait le nom du petit Roberto Baden Powell de Aquino sur ses registres. Lui aussi se ferait son nom par la suite au panthéon des musiciens brésiliens, Baden Powell. La famille de musicien ne […]

    Tags :
     

    Boogaloo à l’Antillaise

    09.07.17
    Par Juanito

    Dans le New York des années 60 les communautés hispaniques et noires se côtoyaient sans pour autant se retrouver sur les dancefloors, à chacun sa musique! Métissage des deux cultures, le boogaloo enflamma les barios du Spanish Harlem au Bronx, sur les compositions incendiaires de Joe Cuba et bien d’autres. Avant la salsa, le boogaloo […]

    Tags : -
     

    Skatalites en Orbite

    05.07.17
    Par Juanito

    A ceux qui pourraient encore croire que le ska est une musique anglaise inventée par Madness ou The Specials dans les années 70, il est temps de revoir quelques fondamentaux en histoire-géo! Tout cela commence sous le soleil caribéen, dans une île féconde entre toutes, la Jamaïque! Dans les années 50, l’île est encore anglaise, […]

     

    LAST PODCAST

    umpodcast41

    >>> Voir les autres podcasts

    Nous sommes ouvert à toutes les suggestions et idées. Vous pouvez nous joindre à l'adresse email

    contact @

    ultramagnetique.com

    Ultramagnetique Labels
    ON AIME LES
    LABELS
    blood and Fire Blue Note Because Music Motown Jazzman Records Soundway Chess Records Ubiquity Records Verve Tru-Thoughts Vampisoul Kompakt Crammed Discs Go Beat Studio One Soul Jazz Records Capitol Records Trojan Stax Light in the Attic Brunswick Records No Format Freude am tanzen Real World Born Bad Records Infiné Rough Trade