• MUSICWITHSTYLE

  • COMMENTAIRES

  • Rick { ça envoie du steack comme il dirait..Excellente tof, j'adore! }
  • DomiXochi { EXCELLENT ce mix !!!! Suis fan }
  • Øliv { Tu fais d'la transe maintenant? }
  • Juanito { Une électro minimale tout en suspens, en lévitation, dans l'oeil du cyclone, dans l'oeil du remaniement... }
  • LRC { Quelques souvenirs de fête avec cet album. En parlant de teuf... }
  • Juanito { Oui, un vrai frisson ce gars là! Même si je n'ai découvert son album qu'il y a peu en début... }
  • Rick { Une des meilleures révélations de 2013! }
  • GroovyLady { Que dire ? C'est doux, sucré, sensible, mais efficace ... Ça passe tout seul. Bref, c'est nickel. Encore !!! Bon... }
  • tiphaine { avec le panorama de la chaine des Bauges , le lac , le petit village de Talloires , cette BO... }
  • Juanito { Excellent le retour des podcasts ! Très belle sélection, très printanière, parfaite BO de ce we ensoleillé. }
  • Juanito { Merci de ces info cher anonyme, d'autant que la miss Karol doit promettre en live avec son style assez éruptif... }
  • { Karol Conka sera en concert dans le cadre du festival Les Femmes S'en Mêlent : le 21 Mars au Centquatre-Paris... }
  • IPF { bon groove et choix de son, encore ! }
  • Rick { ça gratte sec, very nice young boy! }
  • Lucie { Top! vivement le 1er avril! }
  • Jane+Doe { Moi, je dis : vive les mois de 28 jours... Fan toujours ! }
  • HappyChappy { Bravo. Tres bon ce morceau }
  • weezie { mon morceau préféré pour le le moment. Spring is in the air! }
  • John Carpenter Ou la Genèse de l’Electro

    18.04.14
    Par Juanito
    John Carpenter Assault On Precinct 13

    John Carpenter est devenu ce cinéaste mythique que l’on connaît pour ses films entre univers de science fiction et horreur, on citera Christine, Hallowen ou New York 1997 pour les plus connus, œuvres devenues cultes comme le cinéaste.

    En 1976 il tourne son premier véritable film, Assault On Precinct 13, une version moderne de Rio Bravo, fameux western, dont John Carpenter est un admirateur. Il reprend la trame de l’histoire plongée dans un quartier de Los Angeles des années soixante-dix. Un poste de police est obligé d’accueillir pour la nuit quelques prisonniers en cours de transfert quand celui-ci est attaqué par une bande armée. Policiers et prisonniers devront alors faire alliance pour se défendre… Le film ne rencontra pas le succès aux Etats-Unis, mais il fut bien mieux accueilli en Europe par la critique comme le public, permettant à l’œuvre de devenir culte.

    Le film vaut autant pour l’autre facette de John Carpenter, celle du compositeur qui accompagna la plupart de ses pellicules de ses propres partitions. Une BO enregistrée en une journée et qui impressionne près de quarante ans après sa sortie pour ses sons électro avant-gardistes. Minimalisme, basses prédatrices, thème envoûtant et le tout avec la technologie d’époque. Alors oui, John Carpenter est autant à redécouvrir pour ses films que ses BO.

    John Carpenter « Assault On Precinct 13 » (1976, Death Waltz)

    « Assault on precinct 13 – Main title »

    « The Windows »

    La bande annonce du film.

     

    Le Fil Chantant

    16.04.14
    Par Juanito
    Rosemay Standley and Dom La Nena - Birds On A Wire

    C’était un de ces vieux arbres noueux d’avoir vécu bien des saisons, mais en verve demeurait sa sève et verte était la feuille. Le soleil y ponctuait sa partition du printemps de quelques bourgeons quand le vent d’automne soufflait les bois. Le vénérable connaissait bien des racines, bien des influences, plongeant au cœur des strates musicales, folk, classique, latin et chants traditionnels, comme autant de sources nourricières.

    Et sur la plus haute des branches, posés là comme sur un fil, deux rossignols solistes, duettistes d’un patrimoine musical renaissant sous leurs interprétations. Un temps envolée du nid de Moriarty, la chanteuse Rosemary Standley s’est trouvé une compagne d’échappée en la personne de Dom La Nena, violoncelliste brésilienne talentueuse et chanteuse complice.

    Elles portent le projet Birds On A Wire revisitant quelques auteurs et compositeurs allant de Leonard Cohen à Tom Waits en passant par Henry Purcell ou Caetano Veloso & Gilberto Gil. Des versions personnelles, une musique intimiste et épanouie, une hirondelle ne fait pas le printemps, mais deux rossignols vous sacre un printemps.

    « Birds On A Wire » (2014, Air Rytmo)

    « Panis Et Circenses » (Caetano Veloso & Gilberto Gil)

    « Sega Jacquot » (Luc Donat)

    « O Solitude » (Henry Purcell)

    En live les deux complices dans une belle reprise de Birds On A Wire, morceau de Leonard Cohen donnant son nom au projet.

     

    L’Electro Disco Givrée de Todd Terje

    14.04.14
    Par Juanito
    Todd Terje - It's Album Time

    De tout temps le viking a souffert du froid, piquant stimuli pour la recherche du soleil. D’aucuns ont opté pour l’émigration – commencé très tôt en terre normande au X° siècle – quand d’autres trouvaient chaleur et réconfort au fond du goulot d’une bouteille de vodka. Mais il y eut aussi ceux idolâtrant les faux dieux de paillettes, qui ont crû voir dans une boule à facette l’astre stellaire. Abba reste dans les mémoires, témoignant de la dégénérescence de toute une génération de fiers guerriers dans la sueur et le stupre du disco.

    Le norvégien Todd Terje est un des dépositaires de cet héritage disco nourrissant son électro. Connu pour ses remix ou quelques collaborations avec Franz Ferdinand ou Robbie Willliam, le musicien sort son premier album. Paillettes disco et autres influences diluées dans une électro de space opéra, « It’s Album Time » est tel une vodka glacée, l’œuvre brûle plus de givre que de groove… Mais quand l’Asgard de Todd Terje rencontre l’Avalon de Bryan Ferry, les mythologies s’abandonnent dans le pêché, croquant d’une belle reprise le « Johnny and Mary » de Robert Palmer.

    Todd Terje « It’s Album Time » (2014, Olsen Records)

    « Delorean Dynamite »

    « Svensk Sas »

    « Johnny and Mary » (feat. Bryan Ferry)

     

    Flower Power

    11.04.14
    Par Juanito
    Soft Sounds For Gentle People

    Une compilation découverte par hasard dans un stock d’occasion, une pochette kitsch à l’esthétique fleurant bon les sixties et un titre « Soft Sounds For Gentle People » sirupeux de bonheur. On est plus proche du lait fraise que du whisky… A priori pas de quoi rassasier le gosier d’un chroniqueur pensais-je.

    Première surprise, retournant le disque et découvrant la copieuse sélection de 23 artistes, aucun ne m’est connu, bon je ne suis pas spécialiste du genre. Mais là, mon instinct de chasseur de pépites me dit que le ramage vaut peut-être plus que le plumage…

    Et ce chamallow de vinyle se révèle bien plus relevé qu’il n’y paraît. Une compilation de morceaux essentiellement californiens enregistrés entre1966 et 1971, une pop suintante de flower power, la BO nostalgique d’une génération hippie. Beaucoup d’artistes inconnus, au mieux oubliés, et pas mal de pépites…

    Soft Sounds For Gentle People (Pet Records)

    Moonpark Intersection « I Think I ll Just Go And Find Me A Flower »

    The Avant Garde « Naturally Stoned »

    Serendipity Singers « Love Is A State Of Mind »

    Fireballs « Groovy Motions »

     

    Rita Tango

    09.04.14
    Par Juanito

    L’amour de la France pour le tango est une vielle passion: de Carlos Gardel, son mythique fondateur d’origine française, à Astor Piazolla qui fit le conservatoire à Paris. Le déhanché de Buenos Aires aime à se lover dans les courbes de la Seine. Et l’amour de jeunesse a su maintenir la flamme, le trio franco-suisse […]

     

    Le Chant d’Orque

    07.04.14
    Par Juanito

    En 1977 Michael Anderson sort le film Orca, l’histoire du capitaine Nolan (Richard Harris) pêcheur de requin rencontrant Rachel (Charlotte Rampling) universitaire passionnée d’Orques, le brave homme se met alors en tête de pêcher un de ces redoutables mastodontes. Tuant une femelle sur le point de mettre bas, le mâle n’aura de cesse de se […]

     

    UM Podcast #33 – El Freeman – Phoenix Rising

    04.04.14
    Par LRC

    Le Retour d’El Freeman, notre envoyé spécial à Ibiza. Attention l’écoute prolongée de ce podcast nuit aux plombages. Petite note pour les abonnés à nos podcasts sur Itunes, l’URL de l’abonnement a changé. Le plus simple est de supprimer vos podcasts et de se ré-abonner en cliquant sur le lien « Inscription Itunes ». El Freeman « Phoenix […]

    Tags : -
     

    Le Moïse Noir

    03.04.14
    Par Juanito

    Il fallait tout le génie, l’exubérance, son engagement dans la lutte des droits civiques et la fierté Noire pour qu’Isaac Hayes devienne Black Moses… Un surnom gagné au label Stax où il officie depuis les années 60, s’en saisissant, le faisant sien, il en fera un disque sorti en 1971. Un album entre reprise de […]

    Tags :
     

    Nous sommes ouvert à toutes les suggestions et idées. Vous pouvez nous joindre à l'adresse email

    contact @

    ultramagnetique.com

    Ultramagnetique Labels
    ON AIME LES
    LABELS
    blood and Fire Blue Note Because Music Motown Jazzman Records Soundway Chess Records Ubiquity Records Verve Tru-Thoughts Vampisoul Kompakt Crammed Discs Go Beat Studio One Soul Jazz Records Capitol Records Trojan Stax Light in the Attic Brunswick Records No Format Freude am tanzen Real World