• MUSICWITHSTYLE

  • COMMENTAIRES

  • LRC { J'adore Chapelier Fou. Cela fait un moment qu'il sort des morceaux vraiment intéressants }
  • Rick { l'anonyme c'est moi.. }
  • { Très belle découverte, thanks!! }
  • Juanito { Merci Farouk ! :-) }
  • farouk ferrah { Hello Erwan, vous faites un travail exceptionnel, au plaisir d'échanger avec toi quelques souvenirs...Farouk }
  • Michel { Fan depuis les années depuis 2007 je pense :-) . C'est super voilà un nouvel album que je vais acheter... }
  • Juanito { Excellent mix! Avec plein de pépites :-) }
  • Pona { Effectivement une petite merveille! }
  • Juanito { La série a l'air très bien. Je la connaissais de nom, mais la musique est une belle découverte et originale. }
  • Juanito { Belle découverte, j'adore le morceau Hangover in C Minor }
  • LRC { Non seulement leur musique est toujours intéressante mais je suis un vrai fan des pochettes de ce collectif }
  • Juanito { Merci Tiphaine! :-) }
  • Tiphaine { ça te va super bien la broderie !! }
  • Juanito { Yes! J'ai hâte de le découvrir en concert le 10 décembre :-) }
  • Rick { Excellent album, si ce n'est son meilleur, pour rêver de feu "la belle Amérique". }
  • ivan { Troublant.. pas sur de me souvenir de la musique }
  • LRC { Toujours aussi bon ce Maalouf. Le livre de Tesson est excellent aussi, une réflexion sur l'identité et la vodka... }
  • Juanito { Oui tu as raison, un choix de pochette d'autant plus étonnant qu'elle n'est pas sans maîtriser les arts graphiques... }
  • Heavenly Sweetness

    22.01.18
    Par Juanito
    Heavenly Sweetness - 10 years of transcendent sound

    Petit label parisien indépendant Heavenly Sweetness fête ses dix ans, une décennie d’exigence et d’excellence, une décade d’éclectisme et métissage. Pour souffler les bougies le label sort une compilation égrenant quelques oeuvres.

    Et le catalogue est plutôt fourni, entre rééditions de joyaux oubliés (Raphaël, Don Cherry) ou les productions des excellents Guts, Patchworks ou Anthony Joseph, le petit label a ses lettres de noblesse, jouant des partitions dans la cour des grands. Si le label fut une chapelle jazz à ses premières heures, le groove en est devenu sa liturgie.

    Une maison de production à l’ancienne qui voit ses musiciens participer aux projets des autres dans l’esprit Blue Note ou Daptone. Longue vie au merveilleux label Heavenly Sweetness!

    Guts “Want It Back” (la sublime rencontre du beatmaker, du chanteur Patrice et d’une chorale d’enfants New Yorkais)

    Jacaranda Muse “Let You Go” (une sublime découverte par le fondateur du label lors d’un voyage au Zimbabwe)

    Chickenwing All Stars “Celestial Blues” (version reggae du standard jazz de Garry Bartz par un groupe fondé par le percussionniste d’Anthony Joseph)

    The Rongetz Foundation “Sam’s Intro” (version jazz d’un titre du mythique rastaman Count Ossie)

    Don Cherry “Untitled/Inspiration From Home” (une superbe réédition, la rencontre du trompettiste Don Cherry avec le percussionniste indien Latif Khan

    Le clip de Want It Back par Gutz.

    Le clip de Jacaranda Muse “Let You Go”.

     

    Habibi Funk

    14.01.18
    Par Juanito
    Habibi Funk - An Eclectic Selection Of Music From The Arab World

    Quand dans les années 70 la soul et le rock berçaient les hanches et les tympans de la jeunesse occidentale, l’Afrique noire tenant la partition haute avec l’Afrobeat d’un Fela, le Maghreb et le Moyen Orient semblaient cantonnés au registre du folklore traditionnel.

    Il n’en fut rien, mais les oeuvres peu diffusées restèrent dans l’ombre, bien que je vous ai déjà convié sous le soleil de ces artistes rarement réédités. A réécouter 1970′s Algerian Folk and Pop, le compositeur algérien Ahmed Malek ou l’iranien Kourosh Yaghmaei.

    Fadoul le James Brown marocain, Ahmed Malek le Ennio Morricone algérien ou Kamal Keila le Fela du Soudan, autant de surnoms égrainant la superbe compilation du label Habibi Funk. Son fondateur, Jannis Stürtz, n’hésitant pas à parcourir le monde arabe jusqu’aux plus petits villages pour retrouver ces musiciens oubliés pour obtenir leur accord si ce n’est quelques inédits.

    Habibi Funk « An Eclectic Selection Of Music From The Arab World » (2017, Habibi Funk – Jakarta Records)

    Fadoul “Bsslama Hbibti” (Maroc)

    Attarazat Addahabia “Unknown” (Maroc – détonant groove arabe inspiré de La Lettre à Elise de Beethoven)

    Jalil Bennis Et Les Golden Hands “Mirza” (Maroc – une reprise du standard de Nino Ferrer, version harissa)

    Ahmed Malek “Tape 19.11″ (Algérie)

    Al Massrieen “Sah” (Egypte)

     

    N.E.R.D

    07.01.18
    Par Juanito
    NERD - No One Ever Really Dies

    Producteur très prisé, de Madona à Britney Spears en passant par Beyoncé ou Jennifer Lopez, Pharrell Williams a explosé les compteurs en 2013 avec les trois hits de l’année: Get Lucky avec les Daft Punk, Blurred Lines avec Robin Thicke et Happy.

    Mais de tout temps le musicien a toujours eu une carrière active avec de nombreux projets dont un des plus emblématiques reste le groupe N.E.R.D fondé avec ses potes Chad Hugo et Shay Haley. Un creuset de styles rock, funk et hip-hop, forge des inspirations les plus débridées de Pharrell Williams.

    Sept ans après leur dernier album Pharell réactive N.E.R.D et convie Rihanna, Kendrick Lamar, André 3000, Gucci Mane, Wale, Future, M.I.A. et Ed Sheeran pour un tourbillon d’énergie et de créativité. Oeuvre aux textes engagés, aux arrangements complexes et riches, changeant de styles comme de rythmes, offrant quelques pépites et d’autres perles à découvrir après quelques écoutes.

    N.E.R.D « No one Ever Really Dies » (2017, N.E.R.D music)

    “Lemon” (feat. Rihanna)

    “Lifting You” (feat. Ed Sheeran)

    “Don’t Don’t Do It!” (feat Kendrick Lamar)

    “Voilà”(feat. Gucci Mane & Wale)

    “Kites” (feat Kendrick Lamar, M.I.A. et Mary J Blige au choeurs)

    Le clip de Lemon.

    Le clip de 1000.

     

    Havana Meets Kingston

    17.12.17
    Par Juanito
    Mista Savona presents Havana Meets Kingston

    Havana Meets Kingston ou la magnifique rencontre de deux cultures qui ont bercé mes tympans autant qu’elles ont chaloupé mon bassin depuis tant d’années. Deux des iles les plus fécondes du magma musical agitant l’arc caribéen de ses grooves telluriques.

    D’un coté Cuba l’enfiévrée rebelle aux ivresses millésimées de vieux rhum, de l’autre la Jamaïque nonchalante et chantante, apesanteur s’affranchissant du principe de gravité. Deux cultures qui ont profondément influencé la musique, deux insularités qui auront conquis le monde depuis l’influence cubaine dans le jazz jusqu’à celle du dub dans l’électro.

    Havana Meets Kingston réunit une centaine de musiciens conviés pour dix jours de session d’enregistrement dans le mythique studio EGREM de La Havane réputé pour l’excellence de ses productions. Et dans les cartons d’invitation de beaux noms qui font saliver des tympans: Sly & Robbie, Ernest Ranglin, Leroy Sibbles, Bongo Herman, Cornell Campbell, Changuito, Barbarito…

    Un véritable métissage de culture, un fabuleux brassage de sons, l’album égrène les pépites, collier de perles caribéennes, la partition balance du carat! Et c’est le producteur australien Mista Savona qui est derrière ce petit bijou sorti sur le petit label bordelais Baco Records… Comme pour l’excellent Inna De Yard, ce sont encore des petits français qui sortent un des meilleurs albums reggae de ces dernières années.

    Mista Savona presents Havana Meets Kingston (2017, Bacco Records)

    “Chan Chan” (le grand classique de Compay Segundo avec en feat Maikel Ante, Félix Baloy, Solis & Eugenio Rodriguez)

    “410 San Miguel” (feat Ernst Ranglin)

    “100 Pounds Of Collie”(feat Cornel Campbell, Leroy Sibbles, Prince Alla, The Jewels, Cali P, Lutan Fyah & Exile Di Brave)

    “Carnival Horns” (feat Julito Padron)

    Quelques images présentant le projet et ses artistes.

    Le clip d’El Cuarto De Tula.

    Le clip de Carnival.

    Tags :
     

    Fela Is The Future

    10.12.17
    Par Juanito

    Rappeur passé par le Saïan Supa Crew, human beatbox affuté, Leeroy est aussi un passionné d’autres cultures, d’autres sons. Ses albums Bollywood Trip et African Trip témoignaient déjà de son envie de voyager sur d’autres terres, d’autres répertoires. Rien d’étonnant à ce que Leeroy soit un grand fan de Fela Kuti, le légendaire musicien et […]

    Tags : -
     

    Soul Of Sharon Jones

    03.12.17
    Par Juanito

    Il y a un an la grande prêtresse soul du label Daptone tirait sa révérence, la partition grignotée par un crabe. Luttant contre, elle poursuivait sa carrière, sa passion, je l’avais vu en 2014 lors d’un concert à Rouen au 106 débordant d’énergie musicale! (cf photo ci-dessous) Son ultime album vient de sortir. Pas une […]

     

    Toto, Bona & Lokua

    26.11.17
    Par Juanito

    Treize ans après leur première rencontre signée sur le label No Format, le martiniquais Gerald Toto retrouve le congolais Lokua Kanza et le camerounais Richard Bona. Les notes ont coulé sous les accords mais la magie est au rendez-vous. Une magnifique alchimie musicale portée un sublime trio de voix en parfaite harmonie. Trois musiciens, trois […]

     

    Groove First

    18.11.17
    Par Juanito

    Ex leader de Bombay Bicycle Club, groupe de la scène indé londonienne, Jack Steadman se lance pour un tour de disque en solo sous le pseudo de Mr Jukes. Porté sur les fonts baptismaux l’album God First a vu se pencher sur son berceau quelques prestigieux parrains et marraines: De La Soul, Horace Andy, Charles […]

     
    s

    LAST PODCAST

    umpodcast41

    >>> Voir les autres podcasts

    Nous sommes ouvert à toutes les suggestions et idées. Vous pouvez nous joindre à l'adresse email

    contact @

    ultramagnetique.com

    Ultramagnetique Labels
    ON AIME LES
    LABELS
    blood and Fire Blue Note Because Music Motown Jazzman Records Soundway Chess Records Ubiquity Records Verve Tru-Thoughts Vampisoul Kompakt Crammed Discs Go Beat Studio One Soul Jazz Records Capitol Records Trojan Stax Light in the Attic Brunswick Records No Format Freude am tanzen Real World Born Bad Records Infiné Rough Trade